top of page
Rechercher

Hojicha : un thé grillé pour les amateurs de sushi

Dernière mise à jour : 26 janv. 2023


hojicha


Connaissez-vous le Hojicha ? Il s’agit d’une spécialité japonaise qui consiste à torréfier des feuilles de thé vert quelques minutes à haute température, ce qui leur confère une saveur particulière qui rappelle la noisette. Cette liqueur s’accorde parfaitement bien avec la dégustation de sushi. Et aux Thés d’Oc, on adooore les sushis! Alors, sortez vos baguettes et vos théières, on parle du hojicha et de sa préparation.


Hojicha : qu’est ce que c’est ?


À l’image de la tarte Tatin ou de la ganache au chocolat, le thé vert hojicha est né d’une erreur de préparation ! En effet c’est dans les années 1920, au Japon (à Kyoto), qu’un fabricant de thé a tenté une expérience très osée… Après avoir passé toutes les étapes de fabrication de son thé (étapes que vous pouvez retrouver sur notre article dédié aux thés verts), notre fermier s’est retrouvé avec une trop grosse quantité de résidus et de brindilles dans son thé. En cette époque où la pauvreté était importante au Japon, il ne pouvait se résoudre à gâcher sa récolte !


Lui est alors venue l’idée de faire torréfier ses feuilles de thé, de la même manière que l’on torréfie le café. Elles se sont transformées en feuilles marrons, cuivrées… Et les infusions de thé qui ont suivi se sont révélées plus que réussies! Des notes étonnamment grillées, boisées, pouvant rappeler la caramélisation d’un fruit à coque, sont ressorties à la dégustation. C’est ainsi qu’est né le thé vert hojicha, littéralement « thé grillé ».


De base, c’était un thé de qualité moyenne, élaboré avec des feuilles de bancha (le thé vert récolté à l’automne), plus brut et beaucoup moins frais qu’un sencha, par par exemple, récolté lui au printemps. Mais au fur et à mesure de son intronisation dans la gastronomie japonaise, le hojicha s’est vu monter en grade, et peut maintenant être produit avec des feuilles de thé d’excellentes qualités.


Ici aux Thés d’Òc, c’est par exemple, un thé vert kukicha (thé vert produit à partir de tiges fines de thé, triées et sélectionnées) qui sert à l’élaboration de notre hojicha. Vous pourrez le retrouver à la vente sur notre boutique en ligne.




Hojicha : un thé vert japonais


Le hojicha, si particulier qu'il soit, vaut en partie sa saveur et son originalité au pays où il est produit : le Japon.


“Lorsque la culture du thé apparut au Japon vers la fin du XIIème siècle, les méthodes de transformation étaient semblables à celles pratiquées en Chine à la même époque. Il reste encore certains vestiges de cette tradition, notamment pour le Kamairicha qui est toujours transformé selon la méthode chinoise. Sinon, la méthode de dessiccation des thés verts japonais diffère de la méthode chinoise.


C’est en 1738 que Soen Nagatani met au point une méthode de dessiccation à la vapeur qui révolutionne la transformation des thés verts, créant notamment les thés de type sencha (thé vert du printemps). En soumettant les feuilles à des vapeurs d’eau chaude pendant quelques dizaines de secondes, cette méthode a permis d’élaborer des thés verts qui, par leur goût et leur apparence, se distinguent des thés chinois.

En plus de conserver au thé son aspect végétal qui rappelle l’herbe fraîche, la dessiccation à la vapeur lui procure des arômes de légumes verts soutenus par des notes iodées et marines, typiques du terroir japonais.”


Cette saveur iodée si particulière et propre aux thés japonais se retrouvera dans tous leurs types de thé :

  • le sencha, qui signifie tout simplement “thé infusé”. Clairement le thé le plus vendu au Japon (environ 80% de la production totale du pays), il correspond au thé vert le plus ordinaire, récolté au printemps.

  • le kukicha découle du thé sencha, c’est un type de thé dans lequel les tiges sont mélangées aux feuilles, pour une saveur plus fine et moins astringente

  • le bancha, récolté en fin d’été ou à l’automne, qui sera légèrement plus corsé en goût, car plus ensoleillé

  • le genmaicha, fait avec une base de bancha ou de sencha, marié à du riz grillé

  • le matcha, poudre de thé produite à partir de feuilles de thé vert écrasées à la meule

  • le gyokuro et le kabusecha, les meilleurs des thés verts du Japon : tous deux récoltés au printemps et ombragés à l’aide de paillages en bambou avant récolte, afin de développer leur chlorophylle

  • Le tamaryokucha (ou kamairicha), qui est le thé japonais qui se rapproche le plus des thés verts chinois, car non disséqué à la vapeur

  • Et enfin notre précieux hojicha, torréfié et si savoureux!


plantation de thé
Plantation de thé à Shizuoka


Propriétés et saveurs du Hojicha : un thé grillé à l’heure du repas


Si vous vous rendez en voyage au Japon, vous constaterez certainement qu’à l’heure du dîner, les restaurateurs proposent tous du thé hojicha pour accompagner leurs mets. Plusieurs raisons expliquent cet engouement pour le thé grillé.


D’une part, sa faible teneur en théine. Sa torréfaction lui enlève une grande partie de cette molécule stimulante. Grands et petits pourront donc le déguster en journée comme en soirée sans craindre une nuit blanche.


D’autre part, une autre des propriétés reconnues du hojicha est sa faculté à faciliter la digestion. Riche en fibres, il sera facilement ingéré par l’organisme et évitera même les sensations de brûlures d’estomac ou de ballonnement. Idéal donc pour accompagner un repas!


Enfin, s’il est tant apprécié à table, c’est avant tout pour son goût ! Ses notes caramélisées rappelant la noisette se marient à perfection aux plats traditionnels japonais, en particulier ceux servis avec du poisson et de la sauce soja.



Hojicha : le meilleur ami de vos soirées sushis !


hojicha et sushi

Si vous êtes amateurs de sushis, ne ratez pas cette info ! Vous ferez fureur lors de votre prochaine soirée entre amis 😉


Hojicha et sushis, c’est l’accord parfait ! Servi chaud, le hojicha donne une belle longueur en bouche aux autres aliments. Sa chaleur donne une sensation de « fondue », pour encore plus de saveurs !


Servi froid, ses notes caramélisées ressortiront davantage et offriront une explosion de goûts en bouche ! Il aura par ailleurs un côté plus rafraîchissant et désaltérant.

Le riz, le gingembre, les différents poissons proposés seront sublimés par cet accord mets et thé original et méconnu.


Alors pourquoi pas tenter l'expérience Hojicha - Sushi depuis chez vous? Un petit tour chez AbyssPokes&Sushis par exemple pour vous assurer des sushis et makis de qualité, et c'est une soirée régalade qui s'offre à vous!



La consommation du thé vert Hojicha


hojicha glacé
Hojicha glacé

Consommé à toute heure, on en retrouve également en vente libre dans des distributeurs automatiques sous forme de thé froid en bouteille. Ces petites cabines se trouvent dans chaque rue, même dans les coins de campagne les plus perdus!


Froid, chaud, en journée, pendant les repas... S’il se marie parfaitement aux petits plats nippons, vous pourrez également l’inviter à votre table pour accompagner vos repas salés de tous les jours!


Bref, le thé hojicha, c’est un incontournable de la gastronomie japonaise, mais ses propriétés et saveurs seront appréciables pour toute autre occasion !

82 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page